Forum RPG post-mortem Avatar manga 150*150px



Nouveautés
This is Halloween !
31.10.2018 21:21



162
0
0
30


Narcisse; Fondatrice







1
2
3
Top site; Votez
Toutes les 2H SVP.
“Only as you gasp your dying breath shall you understand, your life amounted to no more than one drop in a limitless ocean!' Yet what is any ocean but a multitude of drops?Yesterday, I would never have done what I did todayThese forces that often remake time and space, that can shape and alter who weimagine ourselves to be, begin long before we are born and continue after we perish. Our lives and our choices, like quantum trajectories, are understood moment to moment. That each point of intersection, each encounter, suggest a new potential direction. Death is only a new life.”
new-life.com




Jouer la comédie [Pandore]
Message par Dust le 22.12.18 20:50


Groupe : ♣️♣️♣️♣️
Sac à dos :
Badges :
Cellulaire : www.
Points : 93
Groupe : ♣️♣️♣️♣️
Sac à dos :
Badges :
Cellulaire : www.
Points : 93
2345678910
2345678910
♣️♣️♣️♣️
93

Jouer la comédieDust & Pandore
Le cirque. C'était un lieu magique où les rêves prenaient forme.

Si le billet d'entrée ne coûtait pas aussi cher, tu y serais déjà venue bien plus tôt et sûrement deux fois plutôt qu'une. Les yeux rivés sur la scène, tu ne rates pas une seconde du spectacle. Tous ces acrobates ont un petit quelque chose d'unique dans leur numéro qui t'émerveille. Peut-être parce que tu ne serais jamais capable de faire quelque chose de pareil, d'aussi impressionnant.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Bien trop vite à ton goût, on ne voit pas le temps passer quand on s'amuse ... Tu te joins pourtant aux applaudissements, un petit sourire aux lèvres. Les gens se pressent pour sortir, leurs bavardage une preuve sans équivoque de leur enthousiasme pour le spectacle qui vient de se terminer. Tout le monde semble avoir beaucoup aimé.

Toi, Ophélia, tu reste encore un peu en retrait près de la porte. Puisque tu es venue seule, on te prête peu d'attention. Tu remonte ton écharpe sur ton visage, comme si cela pouvait te rendre invisible au reste du monde. La peur se glisse froidement sur ta peau pour remplacer petit à petit la joie. Mais puisque tu es ici tu devrais sûrement visiter le reste du bâtiment non ? Peut-être pourras-tu trouver un petit souvenir de ce moment agréable. Sinon tu pourras au moins acheter ton goûter avant de rentrer tout à l'heure.

C'était toujours le premier pas qui était le plus difficile à poser ...
© 2981 12289 0

Re: Jouer la comédie [Pandore]
Message par Pandore le 05.01.19 21:44


♥️♥️♥️♥️
58
Contrôle des émotions
IA - Vocaloid
♥️♥️♥️♥️
58
Contrôle des émotions
IA - Vocaloid
pts
Groupe : ♥️♥️♥️♥️
Sac à dos :
Badges :
Cellulaire : www.
Fiche : www.
Points : 58
Pouvoir : Contrôle des émotions
Avatar : IA - Vocaloid
Groupe : ♥️♥️♥️♥️
Sac à dos :
Badges :
Cellulaire : www.
Fiche : www.
Points : 58
Pouvoir : Contrôle des émotions
Avatar : IA - Vocaloid
♥️♥️♥️♥️
58
Contrôle des émotions
IA - Vocaloid
As
As
♥️♥️♥️♥️
58
Contrôle des émotions
IA - Vocaloid

Jouer la comédie
♦️
♦️
♦️
♦️
♦️
♦️
♦️
Avant chaque représentation les membres du cirque préparaient avec minutie leurs costumes, surtout Pandore dont le costume étant assez imposant. Ce n'était pas le classique costume de clown avec le nez rouge, il fallait quelque chose de plus féminin. Elle se souvenait d'un manga du temps où elle était encore en vie qui l'inspirait : Shugo Chara avec Rima Mashiro et son “Clown Drop”. Les couleurs, dont le rose, le violet, le rouge et le blanc, étaient douces à son goût. Les accessoires quant à eux mettaient en valeur sa longue chevelure et ses jambes élancées. La jeune femme trouvait son costume parfait pour la scène.

Elle l'enfila dans sa loge, restant à l'intérieur jusqu'au dernier moment pour ne pas ressentir le stress de ses collègues avant leur entrer sur la piste. Pandore prenait alors soin de ses massues de jonglage, ils seraient au centre de son numéro ce soir, ce qui changerait un peu de ses clowneries qui font rire le public. Le moment venu, elle sortit de sa loge et courra à vive allure pour se rendre là où la lumière viendra poser son halo sur sa personne. Un peu aveuglée au début, elle s'inclina face à la foule qui commençait à apparaître petit à petit. De son plus beau sourire, elle entreprit son numéro de jonglerie entouré d'autres clowns qui avaient chacun leur propre numéro. Dans la grâce, la délicatesse et l'élégance, elle voulait faire briller les yeux de ses spectateurs qui admiraient ce que certains appelaient la magie du cirque.

A la fin de son numéro, un tonnerre d'applaudissements retentissaient sous le chapiteau, acclamant les clowns. Pandore ressentit une chaleur au fond de son coeur qui exprimait la joie de ceux qui avaient regardé et le soulagement de ses collègues qui avaient exécuté à la perfection leur performance. Elle s'inclina une nouvelle fois avant de se retirer dans sa loge. Au passage quelques personnes la félicita, un sentiment de gratitude qui la comblait et la poussait à continuer à exercer ce métier. Même si la vie d'artiste n'était pas tous les jours faciles, elle était ravie d'avoir choisie cette voie.

Elle se changea, prête à rentrer chez elle, elle attendit la fin du spectacle afin qu'elle puisse sortir sans croiser des personnes peut-être avec des sentiments négatifs. Après une soirée aussi belle, elle ne voulait pas qu'on lui gâche ce moment. Une fois qu'elle s'était assurée qu'il n'y avait plus grand monde, elle sortit discrètement en passant pas le chemin menant à la sortie des spectateurs. Elle ne voulait pas prendre la sortie des artistes, passer par l'arrière du bâtiment n'était pas trop rassurant, surtout pour une jeune femme seule.

Au moment où elle s'apprêtait à sortir, elle passa à côté d'une jeune femme emmitouflée dans son écharpe. Si elle ne venait pas à s'attarder sur les personnes qu'elle croisait, un sentiment de peur la fit frissonner avant de retrouver un semblant de joie. Pandore s'arrêta et regarda la jeune femme aux cheveux bruns. Elle suivit son regard qui semblait s'attarder sur la boutique de souvenir, puis le marchand de friandises. Hésitait-elle d'y aller de peur de n'avoir trop attendu pour s'y rendre? Pandore était départagée entre son envie de rentrer et son coeur qui est empli d'un sentiment d'altruisme. Elle soupira discrètement avant de s'avancer vers cette dernière.

“Bonsoir. N'ayez pas peur de vous rendre à la boutique de souvenirs, si vous voulez je peux vous accompagner. Après tout, ils ne fermeront pas tant qu'un membre de la troupe est présent.”, dit-elle avec un sourire.



- Sujets similaires


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum