Forum RPG post-mortem Avatar manga 150*150px



Nouveautés
This is Halloween !
31.10.2018 21:21



162
0
0
30


Narcisse; Fondatrice







1
2
3
Top site; Votez
Toutes les 2H SVP.
“Only as you gasp your dying breath shall you understand, your life amounted to no more than one drop in a limitless ocean!' Yet what is any ocean but a multitude of drops?Yesterday, I would never have done what I did todayThese forces that often remake time and space, that can shape and alter who weimagine ourselves to be, begin long before we are born and continue after we perish. Our lives and our choices, like quantum trajectories, are understood moment to moment. That each point of intersection, each encounter, suggest a new potential direction. Death is only a new life.”
new-life.com




» Sous l'ombre d'un doute
Message par Narcisse le 28.08.18 13:07


♠️♠️♠️♠️
.
231
Illusion
Izaya Orihara - DURARARA
♠️♠️♠️♠️
.
231
Illusion
Izaya Orihara - DURARARA
pts
Groupe : ♠️♠️♠️♠️

Sac à dos : .
Badges :
Cellulaire : www.
Fiche : www.
Points : 231
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya Orihara - DURARARA
Groupe : ♠️♠️♠️♠️

Sac à dos : .
Badges :
Cellulaire : www.
Fiche : www.
Points : 231
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya Orihara - DURARARA
♠️♠️♠️♠️
.
231
Illusion
Izaya Orihara - DURARARA
Roi
Roi
♠️♠️♠️♠️
.
231
Illusion
Izaya Orihara - DURARARA

Qu’est-ce que le suicide ? Avant tout, un grand débat. Une personne qui décide de mettre fin à ses jours en coupant le fil qu’est sa vie en deux. Est-ce un acte courageux ou juste une manière de fuir ou de se venger sur sa vie ? Une question à laquelle il n’est malheureusement pas si simple de répondre. Ce que Narcisse en savait, c’est qu’il s’en foutait. Pour lui, la vie c’était chiant, et il en était simple spectateur. Les choses ont bien changé maintenant.  Il a toujours vu la vie comme un jeu. Finir une journée, c’était passer un checkpoint. De ce fait, l’idée de se tirer une balle ou se couper les veines ne lui avait jamais traversé l’esprit, mais il comprend que d’autres camarades soient passés à l’acte.  Enfin, « comprendre » est un bien grand mot.

Le suicide, c’est également un grand nombre de questions. Pourquoi la personne a-t-elle décidé de renoncer de vivre ? Pourquoi avoir sacrifié des décennies d’inconnu, peut-être même de bonheur, pour d’autres journées, mois, années malheureux ? A l’arrivée, la personne est-elle satisfaite ? N’est-ce pas juste une manière d’attirer l’attention sur soi, et montrer qu’on ne va pas bien ? Une personne bien prise en charge et aidée peut-elle renoncer à la mort ? Là encore, impossible de répondre. Comme vous vous en doutez si bien, Narcisse s’en lave les mains, comme de sa première dent de lait. Les gens ont leurs raisons, des raisons qu’on ignore, et qui ne nous concernent pas. C’était leur vie, pas la sienne. Ce qu’il sait, c’est que lui est satisfait de sa mort. Il n’aurait jamais imaginé d’être autant libéré d’un poids que celui de ses 19 ans d’existence. Mais s’il fallait qu’il vive plus longtemps, ça ne l’aurait pas dérangé.

Finalement, le suicide, c’est également un soulagement pour une peine. Des larmes coulent à flot, des regrets bourgeonnent plus qu’un cerisier au mois de mars.  Un questionnement nait dans l’esprit de chaque personne concernée, sauf celle qui est morte. Elle, elle repose en paix. Elle, elle est désormais bien loin de toutes ces emmerdes. Puis, elle arrive sur new-life, et là, elle doit trouver le destin bien ironique. Une vie pour une mort immortelle. Ca, ça prouve bien que son créateur est un putain de rigolo. Et qu’est-ce qu’on se marre.

Enfin. C’était un lundi matin comme tous les autres. Dans l’attente du début d’une mission ou de l’arrivée d’un nouveau membre, Narcisse se baladait tranquillement dans le parc. Dans son habituel jean noir, et sweat bleu pétrole, il regrettait d’avance de ne pas avoir regardé la météo avant de sortir. Il avait super chaud dans ses vêtements, et il n’y avait pas un seul nuage qui semblait vouloir pointer le bout de son nez sur le ciel. Il maudissait tout : la chaleur, le soleil, les gens, et sa connerie.

Croyant avoir l’idée du siècle, il partit s’abriter sous l’ombre d'un des arbres du parc, il se dirigea vers celui-ci. Il a eu de la chance, car il avait réussi à trouver un petit coin où il faisait plutôt frais. A côté, il entendait les gens débattre de manière enflammée. Ils ne le voyaient pas, c’était des vivants. N’est-ce pas ironique d'écouter des vivants débattre de la morts lorsqu'on en est un? Narcisse ne pouvait s’empêcher de lever les yeux au ciel à chacune de leur parole. Finalement, il ne put tenir bien longtemps sans lâcher une remarque à voix haute.

«  - Ptain, ça m’étonne pas qu’il cherche à s’foutre en l’air s’il doit écouter leurs conneries tous les jours.

Il savait pertinemment que les deux filles qui piaillaient depuis tout à l’heure n’allaient pas l’entendre. Mais, ça faisait un bien fou de se vider. Il aurait bien aimé changé de place, mais c’était la seule restante à l’ombre. Au bout de quelques secondes, il cracha de nouveau son venin :

«  - Même mort, j’ai envie de me faire hara-kiri une deuxième fois-là.

Re: » Sous l'ombre d'un doute
Message par Máni le 31.08.18 14:36


♥️♥️♥️♥️
.
175
Traverse des objets
Francis Bonnefoy - Hetalia
♥️♥️♥️♥️
.
175
Traverse des objets
Francis Bonnefoy - Hetalia
pts
Groupe : ♥️♥️♥️♥️
Sac à dos : .
Badges :
Cellulaire : Ici
Fiche : Par là
Points : 175
Pouvoir : Traverse des objets
Avatar : Francis Bonnefoy - Hetalia
Groupe : ♥️♥️♥️♥️
Sac à dos : .
Badges :
Cellulaire : Ici
Fiche : Par là
Points : 175
Pouvoir : Traverse des objets
Avatar : Francis Bonnefoy - Hetalia
♥️♥️♥️♥️
.
175
Traverse des objets
Francis Bonnefoy - Hetalia
2345678910
2345678910
♥️♥️♥️♥️
.
175
Traverse des objets
Francis Bonnefoy - Hetalia



Sous l'ombre d'un doute


FT. Narcisse

Après un dimanche mouvementé, entre les disputes dans le bar et un joueur noyant sa tristesse dans l'alcool la nuit fut courte mais intense. Il décida donc de prendre un bol d'air frais en ce lundi matin, son appartement se trouvant non loin du parc la destination était déjà toute trouvée. La brise légère était revigorante et détendait les muscles du blond. Comme à son habitude il avait apporté avec lui un panier remplit de sucrerie en tous genres, il ne fallait pas que son corps subisse le manque, sa gourmandise était sans limite.

Il y avait du monde, après tout le soleil attirait toutes les fleurs de la planète. Il y avait des amoureux sur un banc, des enfants s'amusant avec un ballon ou encore des jeunes adolescents prépubères philosophant sur les fesses de la plus belle de la classe. Puéril. La génération qui le suivait était sans doute la pire qu'il aurait pu connaître, au moins mort il évite de supporter ça. Il n'a jamais regretté son geste, cette vengeance était amplement méritée, il avait choisi sa mort et pour lui c'était tout à son honneur. C'était également poilant pour lui de ne pas être vu des vivants sauf s'il le voulait, il pouvait se mettre nu devant eux qu'il ne le remarquerait même pas. Il cherchait un coin d'ombre et les arbres ne manquaient pas, malheureusement presque toutes les places étaient prises. C'est lorsqu'il décida de faire demi-tour qu'il entendait quelqu'un qui avait le verbe haut.

« Même mort, j’ai envie de me faire hara-kiri une deuxième fois-là. »

Mais personne ne semblait l'entendre et au vu des paroles c'était probablement un mort. La voix venait de derrière un arbre. Voulant faire forte impression il décida d'utiliser  son pouvoir pour la première fois de la journée afin de passer à travers le chêne. Ayant le corps à l'intérieur du tronc et sa tête en dehors il se trouvait juste au-dessous d'un homme qui était sans douter l'un de ses collègues de travail, le roi de Pique. Il n'avait pas de compte à lui rendre mais il était assez mignon pour que Máni lui adresse la parole. C'est avec ironie qu'il lui fera remarquer de sa présence.

« Je ne pense pas qu'ils puissent t'entendre. »

Il lui sourit avant de sortir complètement de l'arbre, il lui tendait le panier rempli de friandises et toutes sortes de nourriture qui pourrait provoquer le diabète.

« T'en veux ? J'veux bien partager mon seul plaisir du jour avec toi. Hier était une rude soirée. »


S'installant à côté de lui sans vraiment lui demander l'autorisation, il commença à prendre en main l'un de ses mille-feuilles et le portait à ses lèvres. Enfin quelque chose de positif se passait dans la journée.
@new-life.com Máni cuisine en #339999
Awful



Dernière édition par Máni le 10.09.18 11:36, édité 1 fois

Re: » Sous l'ombre d'un doute
Message par Narcisse le 03.09.18 12:57


♠️♠️♠️♠️
.
231
Illusion
Izaya Orihara - DURARARA
♠️♠️♠️♠️
.
231
Illusion
Izaya Orihara - DURARARA
pts
Groupe : ♠️♠️♠️♠️

Sac à dos : .
Badges :
Cellulaire : www.
Fiche : www.
Points : 231
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya Orihara - DURARARA
Groupe : ♠️♠️♠️♠️

Sac à dos : .
Badges :
Cellulaire : www.
Fiche : www.
Points : 231
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya Orihara - DURARARA
♠️♠️♠️♠️
.
231
Illusion
Izaya Orihara - DURARARA
Roi
Roi
♠️♠️♠️♠️
.
231
Illusion
Izaya Orihara - DURARARA

Une voix familière se fit entendre derrière Narcisse.

« - Je ne pense pas qu'ils puissent t'entendre.

Cela fit titiller le jeune brun qui était déjà bien agacé. Il roula des yeux. Evidemment qu'il le savait. Tout le plaisir est dans le fait de pouvoir se plaindre d'eux, à côté d'eux, à haute voix et sans être entendu, duh. Une satisfaction gâchée par des rabats-joie, qui se sentent d'humeur à faire des remarques sur des choses triviales. Si on ne peut même plus se geindre gentiment dans un parc, où va le monde bon sang.

Bien que la voix lui était familière, il se sentit obligé de lever la tête pour pouvoir identifier son propriétaire. Sa tête elle aussi lui disait quelque chose, mais il n'arrivait pas à savoir d'où. Il l'avait sur le bout de la langue pourtant. Il lui fallu au moins 3 secondes pour comprendre que c'était un arbre avec une tête qui lui parlait. Il cligna plusieurs fois des yeux de surprise, puis détourna le regard.

L'individu sortit complètement de l'arbre, et lui tendit un panier rempli de sucre et de diabète.

« - T'en veux ? J'veux bien partager mon seul plaisir du jour avec toi. Hier était une rude soirée.

S'il avait quelques années de moins, cette proposition aurait été très mal vue. Manquait plus qu'il l'invite à le suivre dans un coin sombre. Sans même adresser un regard à son interlocuteur, Narcisse s'empressa de regarder ce qu'il y avait à l'intérieur du panier pour voir ce qu'il pouvait manger. C'est vrai qu'il avait un peu faim. Mais surtout il était très gourmand.

« - T'as de la chance que je sois majeure.

Il ignora totalement la partie "Hier était une rude soirée". C'était pas son genre d'écouter les déboires des autres. Et "pas son genre", c'est un euphémisme. Ca ne l'intéresse pas. Ca le saoule même. Il en avait pas envie. Il préfère qu'on l'écoute lui. Là, tout de suite, malheureusement il n'avait rien à dire. Trop crevé, pas dans le mood. Il avait pas envie de se faire déranger. Mais il aime bien se faire nourrir, alors soit. Autant laisser l'individu déranger son espace privé pendant 5 min.

N'arrivant pas à se décider sur ce qu'il avait le plus envie de goûter dans l'offrande du beau blond, il piocha un truc au pif, et rendit le panier à son propriétaire, toujours sans le regarder.

« - Merci, mais crois pas que c'est ça qui va m'faire écouter ce que t'as à raconter. Tu peux vaquer à tes occupations maintenant.

Il fit "va-t-en", et leva enfin les yeux. Le beau blond s'était installé sans que Narcisse n'y fasse attention, et était entrain de manger tranquillou un mille-feuille. Narcisse fronça les sourcils. Ah oui, il s'en souvient maintenant, c'est le type qui travaille comme barman à The Cat. Mais là, on était pas dans un bar. C'était pas un espace de travail. Donc y avait 0 raisons pour qu'il se fasse déranger comme ça. Il soupira, et s'adossa à l'arbre. Il avait une de ces flemmes de le faire dégager.

Re: » Sous l'ombre d'un doute
Message par Máni le 11.09.18 9:55


♥️♥️♥️♥️
.
175
Traverse des objets
Francis Bonnefoy - Hetalia
♥️♥️♥️♥️
.
175
Traverse des objets
Francis Bonnefoy - Hetalia
pts
Groupe : ♥️♥️♥️♥️
Sac à dos : .
Badges :
Cellulaire : Ici
Fiche : Par là
Points : 175
Pouvoir : Traverse des objets
Avatar : Francis Bonnefoy - Hetalia
Groupe : ♥️♥️♥️♥️
Sac à dos : .
Badges :
Cellulaire : Ici
Fiche : Par là
Points : 175
Pouvoir : Traverse des objets
Avatar : Francis Bonnefoy - Hetalia
♥️♥️♥️♥️
.
175
Traverse des objets
Francis Bonnefoy - Hetalia
2345678910
2345678910
♥️♥️♥️♥️
.
175
Traverse des objets
Francis Bonnefoy - Hetalia



Sous l'ombre d'un doute


FT. Narcisse

T’as de la chance que je sois majeure. Cette phrase pourrait faire penser que le beau blond était un pervers mais ce n’était pas le cas. Il ignora cette phrase dit à demi-mot. De toute façon ce n’était pas son genre et même si le serveur du bar était tout de même à son gout, il n’en dirait rien. Après tout ici, il ne fallait pas montrer ses « atouts » et ses faiblesses, Máni en avait déjà fait les frais dans son autre vie. L’homme avait un ton froid et sec mais il en fallait plus pour faire fuir le pâtissier.

Même s’il semblait réticent, Máni souriait lorsque son interlocuteur prenait l’un des gâteaux dans le panier garnit. C’était lui qui les avaient faits et il était certain que lorsqu’il goûtera aux mets sucrés, son visage allait se dérider.

« Merci, mais crois pas que c’est ça qui va m’faire écouter ce que t’as à raconter. Tu peux vaquer à tes occupations maintenant »

Il ne répondait pas à cette petite pique, il n’en avait que faire car il était aussi têtu que le Roi. Il continuait à manger tranquillement en jetant des coups d’œil à moitié discret, il voulait voir le moment où il croquera cette sucrerie. Avant sa mort, c’était le visage heureux de ceux qui goûtaient qui donnait un sens à ce qu’il entreprenait, il voulait savoir si cette sensation avait disparue ou non. C’était la première fois qu’il partageait ses créations à quelqu’un de new-life. Avant que le brun ne porte à ses lèvres cette nourriture sacrée il posa sa main sur son épaule en souriant niaisement

« Si ce que j’ai fait te plaît, j’espère que tu accepteras de ne plus m’ignorer. Collègue »

C’était un coup osé surtout après ses dernières paroles, il pourrait se prendre une mandale  mais le blond aimait prendre des risques et il avait toute confiance en ses capacités charismatiques. Et puis si le serveur s'énervait, il pouvait utiliser ses pouvoirs pour s'enfuir et passer entres les arbres. Mais Máni aimerait en savoir plus sur lui, cet étrange personnage qui était aussi sociable qu'une coquille d'huître.

@new-life.com Máni cuisine en #339999
Awful


Contenu sponsorisé
Re: » Sous l'ombre d'un doute
Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
pts
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé



- Sujets similaires


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum